Français | English
Chemins de traverse - Nouveaux lieux, nouveaux chantiers

Chemins de traverse - Nouveaux lieux, nouveaux chantiers


Revue d'histoire des sciences humaines



Pour ses vingt ans, la Revue d'histoire des sciences humaines a voulu produire un numéro atypique, ouvert à de nouvelles plumes, à des lieux et des types de recherche peu explorés, hors des pôles dominants du champ académique (États-Unis, Europe occidentale). Les mondes savants turc, libanais et haïtien sont ainsi à l’honneur dans cette livraison, qui n’accueille que des articles d’auteurs et autrices qu’elle n’avait jamais publié·e·s. Les savoirs sur le sport, la sinologie, et les historiographies non occidentales manifestent pour leur part un élargissement thématique. Le prisme d’une histoire sociale des sciences humaines est très présent. Parce que la revue n’est pas là pour consacrer les institutions les mieux établies, elle offre ici de multiples chemins de traverse pour sortir des grandes autoroutes du savoir et ouvrir ses colonnes à des expériences peu connues, minoritaires ou transgressives. C’est aussi l’occasion de réfléchir à la situation et au devenir de l’histoire des sciences humaines, à travers un éditorial et un débat longuement mûris pour ses lecteurs et lectrices.

Wolf Feuerhahn

Wolf Feuerhahn est historien des sciences au CNRS, directeur adjoint du centre Alexandre-
Koyré. Il travaille sur l'histoire de l’organisation des savoirs en Europe (XVIIIe-XXIe siècles) : partages, conflits des facultés, programmes interdisciplinaires.

Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Wolf Feuerhahn, Rafael Mandressi, Antonella Romano
La mise en « contexte » est souvent tenue pour une pratique commune aux sciences humaines et sociales. Prendre acte de l'inscription des faits étudiés dans un temps et dans un lieu circonstanciés apparaît incontournable pour des sciences censées rendre compte de la singularité de leurs objets.



Guillaume Blanc, Élise Demeulenaere, Wolf Feuerhahn
Humanités environnementales
Enquêtes et contre-enquêtes
Homme et société
Histoire environnementale, anthropologie de la nature, sociologie de l'environnement… : on assiste, depuis une trentaine d’années, à la multiplication de sciences humaines et sociales qui prennent l’environnement pour objet, et revendiquent de voir ainsi leur épistémologie transformée.