Français | English

La mémoire d'Ambroise de Milan

Usages politiques et sociaux d'une autorité patristique en Italie (Ve-XVIIIe siècle)


Histoire ancienne et médiévale



Le rapport qu'entretient la culture médiévale avec les Pères de l’Église n’est en rien réductible à la vénération d’une autorité ancienne ; il est tout entier dans la mise au présent d’un passé continué. C’est à étudier les modalités textuelles, liturgiques et monumentales de cette présence médiévale de la mémoire patristique, envisagée dans sa dimension sociale et politique, que cet ouvrage collectif, issu d’un programme de recherche international et transdisciplinaire, est consacré. Il porte sur la mémoire italienne d’Ambroise (340-397), évêque et saint patron de la ville de Milan, reconnu comme l’un des quatre docteurs latins de l’Église. Dès lors, le souvenir ambrosien est tiraillé entre deux pôles antagonistes : le premier est la vocation universelle du Père de l’Église, le second est son ancrage local qui fonde et justifie l’invention des traditions milanaises et la spécificité de sa liturgie, de son Église, mais aussi de son système de valeurs politiques. Cette enquête sur la disponibilité sociale d’un souvenir et sur ses usages politiques ne se contente pas de faire la chronique, en longue durée, de la manipulation de la mémoire. Elle tente également d’identifier les ancres du souvenir, l’empêchant de dériver trop loin de l’Ambroise « historique » : des textes, des images, des rituels, des monuments. De là la dimension résolument pluridisciplinaire de l’entreprise collective, réunissant historiens, historiens de l’art, archéologues, philologues, mais aussi philosophes, musicologues, théologiens et liturgistes.

Patrick Boucheron

Patrick Boucheron, né en 1965, est historien. Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, où il a également enseigné, il fut maître de conférences puis professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne de 1999 à 2015 et directeur des Publications de la Sorbonne de 2010 à 2015. Depuis 2015, il est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle ».


Patrick Boucheron
Itinéraires
La définition du métier d'historien provoque souvent débat. Le livre de Patrick Boucheron aide à mieux connaître, ce milieu, ce travail et ses enjeux.



Patrick Boucheron, Jean-Philippe Genet
Marquer la ville
Signes, traces, empreintes du pouvoir (XIIIe-XVIe siècle)
Histoire ancienne et médiévale n° 124





Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Pierre Toubert
Religion et société urbaine au Moyen Âge
Études offertes à Jean-Louis Biget
Histoire ancienne et médiévale



Patrick Boucheron
Note sur Machiavel
de Maurice Merleau-Ponty
Tirés à part
Patrick Boucheron partage ici, dans une courte présentation, son expérience de lecture de : « Note sur Machiavel » de Maurice Merleau-Ponty.



Patrick Boucheron, Marco Folin, Jean-Philippe Genet
Entre idéel et matériel
Espace, territoire et légitimation du pouvoir (v. 1200-v. 1640)
Histoire ancienne et médiévale
Signs and States, programme financé par l'ERC (European Research Council), a pour but d’explorer la sémiologie de l’État du XIIIe siècle au milieu du XVIIe siècle.



Patrick Boucheron, Laura Gaffuri, Jean-Philippe Genet
Valeurs et systèmes de valeurs
(Moyen Âge et Temps modernes)
Histoire ancienne et médiévale
La mutation culturelle engendrée par la réforme grégorienne qui, tout en assurant d'abord le triomphe de la papauté, a donné à l’État moderne les moyens d’assurer sa propre légitimité en créant les conditions d’une révolution du système de communication.



Patrick Boucheron, Jean-Philippe Genet, E. Igor Mineo
Histoire ancienne et médiévale



Histoire ancienne et médiévale
Recueil de vingt contributions qui entend rendre compte du riche apport de l'historiographie française à la connaissance de l'Italie urbaine du XIIe au XVe siècle.



Vincent Lemire, Patrick Boucheron
La soif de Jérusalem
Essai d'hydrohistoire (1840-1948)
Internationale