Français | English

Entre idéel et matériel

Espace, territoire et légitimation du pouvoir (v. 1200-v. 1640)


Histoire ancienne et médiévale



L'espace est à la fois une réalité concrète, matérielle et mesurable, et une construction sociale et symbolique, ces deux aspects interagissant en permanence. L’Occident latin est certes en ce domaine l’héritier de Rome, mais les conceptions et les pratiques de l’espace ont été bouleversées par la chute de l’Empire et le développement de nouvelles structures politiques où les pouvoirs s’exercent sur les hommes plus que sur les territoires, une notion qui semble s’être temporairement effacée. Dans la perspective du programme SAS qui est celle d’une sémiologie de la naissance de l’état moderne, ce sont moins les signes dans l’espace que les signes de l’espace qui sont étudiés ici. On sait que l’espace est une production sociale et notre conception de l’espace comme surface homogène et mesurable n’est pas celle de la période médiévale et moderne, où l’on oscille sans cesse entre un espace polarisé autour des lieux de pouvoir et/ou des lieux sacrés et l’espace conçu comme territoire. Les communications sont regroupées en quatre thématiques : marqueurs symboliques de l’espace (palais communaux, espaces de pouvoirs, mausolées dynastiques), pouvoirs et symbolique de l’espace (identité civique des communes, contrôle de l’espace impérial, marquage de l’espace économique, retour du territoire), représentation symbolique de l’espace (cartes marines, portulans, vues figurées, usages de la géographie) et perception de la symbolique de l’espace (frontières, écrits administratifs, représentations de la cité).

Patrick Boucheron

Patrick Boucheron, né en 1965, est historien. Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, où il a également enseigné, il fut maître de conférences puis professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne de 1999 à 2015 et directeur des Publications de la Sorbonne de 2010 à 2015. Depuis 2015, il est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle ».


Patrick Boucheron
Itinéraires
La définition du métier d'historien provoque souvent débat. Le livre de Patrick Boucheron aide à mieux connaître, ce milieu, ce travail et ses enjeux.



Patrick Boucheron, Jean-Philippe Genet
Marquer la ville
Signes, traces, empreintes du pouvoir (XIIIe-XVIe siècle)
Histoire ancienne et médiévale n° 124





Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Pierre Toubert
Religion et société urbaine au Moyen Âge
Études offertes à Jean-Louis Biget
Histoire ancienne et médiévale



Patrick Boucheron, Laura Gaffuri, Jean-Philippe Genet
Valeurs et systèmes de valeurs
(Moyen Âge et Temps modernes)
Histoire ancienne et médiévale
La mutation culturelle engendrée par la réforme grégorienne qui, tout en assurant d'abord le triomphe de la papauté, a donné à l’État moderne les moyens d’assurer sa propre légitimité en créant les conditions d’une révolution du système de communication.



Patrick Boucheron, Stéphane Gioanni
La mémoire d'Ambroise de Milan
Usages politiques et sociaux d'une autorité patristique en Italie (Ve-XVIIIe siècle)
Histoire ancienne et médiévale



Patrick Boucheron, Jean-Philippe Genet, E. Igor Mineo
Histoire ancienne et médiévale



Histoire ancienne et médiévale
Recueil de vingt contributions qui entend rendre compte du riche apport de l'historiographie française à la connaissance de l'Italie urbaine du XIIe au XVe siècle.



Vincent Lemire, Patrick Boucheron
La soif de Jérusalem
Essai d'hydrohistoire (1840-1948)
Internationale