Français | English

(PDF 80 KB)

La ville, le gouvernement et l'écrit à Montpellier


Histoire ancienne et médiévale



Faire le portrait scriptural de Montpellier durant les 150 ans qui s'étendent de la fin de la seigneurie des Guilhem au passage de la ville sous le contrôle du roi de France, en 1349, tel est le projet de ce livre. Montpellier connaît alors un régime politique consulaire qui confère aux élites urbaines un pouvoir gouvernemental étendu. Le cas singulier de cette grande ville méditerranéenne, dont les archives médiévales ont été remarquablement conservées, permet d'éclairer avec précision la dynamique historique d'essor de l'écrit pratique en Occident et les nouveaux mécanismes de domination et de transaction sociales qui l'accompagnent. L'ouvrage explore ainsi les rapports complexes qui unissent l'histoire de la culture de l'écrit aux formes sociales et politiques d'affirmation des communautés. Il tâche de restituer la spécificité d'un long XIIIe siècle dans l'histoire de l'Occident qui, loin d'être un simple prodrome à la construction de l'État moderne, laisse entrevoir des trajectoires que le cours de l'histoire a reléguées au rang d'occasions manquées. Dans l'analyse des évolutions inscrites dans l'ordre scriptural et documentaire de la ville, ressurgissent des questions qui sont au coeur de la tradition des sciences sociales depuis plus d'un siècle : d'une part, celle de l'essor de la rationalité et de ses rapports avec la bureaucratie. D'autre part, celle des innovations qu'introduit la diffusion de l'écrit dans l'organisation des sociétés.