Français | English
Des chartes aux constitutions

Des chartes aux constitutions

Autour de l'idée constitutionnelle en Europe (XIIe-XVIIe siècle)


Histoire ancienne et médiévale



Par constitution, il est convenu d'entendre un texte établissant la forme organique de l’État, et de tels textes n’existent pas avant le XVIIIe siècle. Peut-on alors parler de « constitutions » pour le Moyen Âge ? Empiriquement, communes et monarchies avaient des constitutions : aucun texte juridique ne les décrivait, mais elles existaient bel et bien et on en discutait pied à pied les dispositions. Dès qu’ils les ont connues, les juristes et les théologiens ont discuté les constitutions analysées par Aristote dans sa Politique. Nul ne doute cependant du caractère constitutionnel de la monarchie parlementaire anglaise, que l’on considère aujourd’hui comme une constitution coutumière. Une définition trop stricte conduirait donc à passer sous silence certaines situations et expériences déterminantes dans la conceptualisation et l’application d’une idée constitutionnelle dans l’Europe des États qui se met en place à partir du XIIe siècle. Le choix d’une définition plus large s’impose.

François Foronda

François Foronda est actuellement maître de conférences habilité à diriger des recherches à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste d’histoire politique, il a donné une dimension européenne à certains des questionnements nés de ses recherches sur la proximité royale (privanza) et le régime gouvernemental du royaume de Castille à la fin du Moyen Âge. Ainsi a-t-il œuvré à mettre en relief le rôle porteur du contrat dans la politisation des sociétés médiévales et la constitutionnalisation de l’échange à l’origine de la production sociale d’un pouvoir d’État. Ses recherches les plus récentes concernent la loi et l’ordre juridique à la fin du Moyen Âge.


François Foronda
Itinéraires
Loin de proposer l'histoire linéaire de sa trajectoire, François Foronda la soumet ici à un exercice d’auto-analyse, en historien, sur la base de ses archives personnelles.