Français | English
L'État et le terrorisme

L'État et le terrorisme

Édité par François Blanc, Pierre Bourdon
Préface de Pascale Gonod

De republica



Le terrorisme affecte l'État, au moins dans les éléments qui le constituent. Les attentats de Paris et de Saint-Denis de janvier et novembre 2015 en sont des témoignages saisissants. Tout se passe comme si, au-delà des effroyables assassinats, l’État lui-même avait été frappé. En réponse, le peuple s’est rassemblé dans les rues de l’Hexagone le 11 janvier 2015 pour réaffirmer son unité et, à travers elle, sa puissance.

Territoire, peuple, souveraineté, État. Le terrorisme trouve face à lui les concepts premiers du droit public. D’ordinaire, l’analyse du terrorisme est plutôt effectuée par le biais de branches plus spécialisées du droit : le droit pénal, le droit européen et le droit international. Qu’en est-il sous l’angle du droit public ?

Quels sont les rapports, les liens, entre l’État et le terrorisme ? Quel est le pouvoir ou, plus simplement, l’influence de l’État dans l’identification du terrorisme ? Quelles sont les réactions de l’État contre le terrorisme ? Visent-elles seulement à lutter contre le terrorisme ou ont-elles d’autres causes ? Symétriquement, sont-elles susceptibles d’avoir des conséquences plus profondes ?

Les contributions réunies dans le présent ouvrage apportent des réponses à ces questions d’un point de vue pluridisciplinaire (droit public, droit privé, philosophie, histoire, économie, sociologie, science politique) et au regard de plusieurs États, tels que la France, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni, le Canada et les États-Unis.