Français | English
L'intime, le privé, le public dans l'art contemporain

(PDF 680 KB)

L'intime, le privé, le public dans l'art contemporain


Arts plastiques



Dans nos sociétés où l'intime et le privé sont de plus en plus médiatisés et souvent confondus, où chacun peut écrire ou filmer sa vie et la mettre en circulation sur Internet, la livrer au public, il nous a semblé urgent de repérer la fonction réciproque de chacun de ces trois concepts dans le champ de l'art contemporain.
L'art et la vie ne pouvant être séparés, il était essentiel d'élargir d'emblée la problématique à d'autres disciplines. Car la tentation est grande de projeter dans l'art les sens qu'ont en sociologie, en psychanalyse ou en droit, par exemple, les trois sphères de l'intime, du privé et du public. La nouveauté de cet ouvrage réside dans l'approche décentrée et pluridisciplinaire d'un sujet profondément actuel.
La question posée dans ce livre est celle-ci : partant de l'hypothèse que l'on ne peut plus penser séparément ces trois concepts, comment s'entrecroisent-ils dans l'art, par rapport à d'autres champs souvent mieux connus – ou paraissant tels – de la recherche en sciences humaines et juridiques ? Que l'art contemporain intègre ou non les nouvelles technologies, l'intime y est-il cette virtualité qui n'existe qu'incarnée dans le cerveau de chaque récepteur ? Cette incarnation, étudiée par les sciences cognitives, fait-elle de nous les contemporains de notre époque ?
Explorant la création en acte à partir de cas précis, cet ouvrage propose des avancées dans un champ à la fois connu et méconnu de la recherche en art. Aux non-spécialistes, il voudrait rendre plus proche, plus étrangement familier, l'art contemporain.

Cet ouvrage est le huitième de la série « X, l'œuvre en procès », dirigée par Éliane Chiron, agrégée d'arts plastiques, docteur d'État ès lettres, professeur à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et directrice du Centre de recherches en arts visuels (CRAV). Il est codirigé avec Anaïs Lelièvre, agrégée d'arts plastiques et doctorante allocataire-monitrice en arts plastiques à l'université Paris 1 Panthéon- Sorbonne.