Français | English

Topor, artiste multimédia

Sociétés & Représentations n°44


Sociétés et représentations



Vingt ans après la disparition de Roland Topor (1938-1997), son œuvre protéiforme et multimédia continue d'en faire un créateur inclassable croisant les pratiques de l’écriture, du dessin, du cinéma, du théâtre ou de la télévision, sans les hiérarchiser et en leur donnant l’apparence d’un grand jeu labyrinthique. Pourtant, l’imaginaire débridé de Topor a sa cohérence, faite d’humour noir et d’étrangeté ludique, qui sert de fil rouge à ses illustrations pour la presse française – de la revue Bizarre, où il débute, à Hara-Kiri dont il sera un compagnon de route – et l’édition internationale, à son travail d’affichiste, ses romans ou nouvelles, ses contributions au théâtre, au film d’animation ou aux séries télévisées. En passant d’un support à l’autre, en expérimentant des genres et des techniques multiples, en visant des publics larges ou au contraire plus confidentiels, Topor s’est progressivement affranchi du dessin d’humour qui avait présidé à ses débuts, pour élaborer une œuvre bien plus vaste, dont la noirceur, l’onirisme et l’anxiété sont traversés d’un éclat de rire permanent.