Français | English

Les campagnes limousines du XIVe au XVIe siècle

Originalité et limites d'une reconstruction rurale

Jean Tricard

Histoire ancienne et médiévale



L'étude de la reconstruction des campagnes limousines pendant la guerre de Cent Ans et jusqu'au XVIe siècle permet d'analyser le cas original d'un « povre pays » (Froissart) en proie à des difficultés particulières pour remettre en culture ses terres « abses ». On est loin ici des traditionnelles reconstructions triomphantes des « bons pays » du XVe siècle. Victimes d'un environnement naturel hostile, de l'imbroglio des guerres – de la guerre « anglaise » à la « guerre au village » – et des « malheurs des temps », les campagnes limousines souffrent du manque d'ambition et de capitaux des élites régionales – livres de raison et registres de notaires ruraux en font foi – d'une surprenante faiblesse démographique et de la fuite d'une partie de leurs paysans vers des horizons meilleurs. Si bien que les tentatives de reconstruction, chaotiques et velléitaires, n'aboutissent – malgré certains efforts des communautés paysannes et les sacrifices seigneuriaux – qu'à des résultats sélectifs et limités, « croissant infertile » de l'Est abandonné au profit des « fleurs de pays » de l'Ouest et du Sud. À tant de reconstructions réussies, le Limousin oppose l'originalité d'une reconstruction rurale en partie manquée.