Français | English
Le clerc séculier au Moyen Âge

Le clerc séculier au Moyen Âge

XXIIe Congrès de la SHMESP (Amiens, juin 1991)


Histoire ancienne et médiévale



Du royaume de France à la Scandinavie, de la péninsule Ibérique à Constantinople, surgissent des images contrastées des clergeons de cathédrales, des prêtres-filleuls formant une véritable plèbe ecclésiastique, des curés ruraux mal instruits, des dignitaires de chapitres et des évêques qui s'efforcent, tant bien que mal, de veiller au bon fonctionnement des institutions, de contrôler les mœurs du clergé et de lui assurer une médiocre formation continue, afin qu'il puisse mieux répondre à l'idéal sacerdotal. Les diverses communications cherchent donc à préciser l'image du clerc dans la société médiévale, le recrutement, la formation, le ministère pastoral, à comprendre aussi comment, par delà la diversité des fonctions et les distances sociales, les clercs séculiers forment un corps, le coetus clericorum, qui se regroupe dans des confréries ou dans des quartiers urbains spécifiques, étudiés par Jean-Charles Picard.