Français | English

Humanités environnementales

Enquêtes et contre-enquêtes


Homme et société



Histoire environnementale, anthropologie de la nature, sociologie de l'environnement… : on assiste, depuis une trentaine d’années, à la multiplication de sciences humaines et sociales qui prennent l’environnement pour objet, et revendiquent de voir ainsi leur épistémologie transformée. Le foisonnement de ces labels est tel que, aujourd’hui, certains souhaitent les rassembler sous une bannière commune, celle d’« humanités environnementales ».

Plutôt qu’un manifeste, cet ouvrage propose une histoire des humanités environnementales au prisme des disciplines (anthropologie, histoire, philosophie, géographie, sociologie, études littéraires, sciences politiques, économie, droit). Il retrace pour la première fois l’émergence intellectuelle et institutionnelle de ces domaines d’étude. En prêtant attention à la pluralité des débats et des controverses passés, ce livre décrypte un paysage singulier de la recherche internationale contemporaine : celui des sciences humaines et sociales aux prises avec l’environnement.

Wolf Feuerhahn

Wolf Feuerhahn est historien des sciences au CNRS, directeur adjoint du centre Alexandre-
Koyré. Il travaille sur l'histoire de l’organisation des savoirs en Europe (XVIIIe-XXIe siècles) : partages, conflits des facultés, programmes interdisciplinaires.

Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Wolf Feuerhahn, Rafael Mandressi, Antonella Romano
La mise en « contexte » est souvent tenue pour une pratique commune aux sciences humaines et sociales. Prendre acte de l'inscription des faits étudiés dans un temps et dans un lieu circonstanciés apparaît incontournable pour des sciences censées rendre compte de la singularité de leurs objets.