Français | English
Humanisme et politique en France à la fin du Moyen Âge

Humanisme et politique en France à la fin du Moyen Âge


Histoire ancienne et médiévale



Les quatorze communications réunies ici, auxquelles s'ajoutent les témoignages de ses collègues et amis du CNRS à Villejuif, rendent hommage à l'apport scientifique de Nicole Pons sur le sujet qui a été au centre de toute sa carrière : le premier humanisme français. Elles montrent comment son œuvre peut servir de modèle. La quête exigeante des manuscrits fait sortir de l’ombre des intellectuels liés par l’amitié et ouverts sur les auteurs italiens. Ces hommes, parfois illustres mais souvent anonymes, sont aussi des polémistes, qui ont mené de grands combats. Ils ne se sont pas contentés de vouloir résoudre le Grand Schisme ou de réformer le royaume en proie aux guerres civiles du temps de Charles VI. Ils se sont engagés de toute leur force contre les Anglais, pour rétablir l’Union avec les Grecs, pour asseoir le pouvoir légitime de Charles VII, qu’il s’agisse de sa filiation ou de ses droits… Par un jeu de miroir qui les renvoie aux auteurs antiques et surtout à Cicéron, ils croient à la vertu de leur plume pour dire le Vrai et pour changer le monde. C’est dire la belle continuité de leur mission que les terribles massacres de 1418 n’ont pas interrompue, et que ce colloque sait rendre en décrivant le foisonnement de leur pensée du début du XIVe à la fin du XVe siècle. Un style et une démarche qui n’étaient pas pour déplaire à Nicole Pons.